Meilleurs comparatifs chaudière et poêle

Comparatif chauffage

Comparer les modèles et marques

Plus de 100 comparatifs disponibles
Meilleur chauffage

Trouver le produit qu'il vous faut

Les meilleurs produits disponibles chez nos partenaires
chauffagiste rge

Demander une installation par un pro

Demander des devis d'artisans qualifiés

Comment choisir une chaudière à bois ?

Depuis plusieurs années déjà, les technologies de chauffage au bois offrent un éventail de choix en ce qui concerne l’équipement des appareils de chauffage résidentiel. Dans cet éventail de choix, on retrouve aussi bien des appareils de chauffage autonome comme les chaudières à bois, que des systèmes de chauffage central.

Pour ce qui est des chaudières à bois, la plupart des modèles mis sur le marché présentent de nombreuses différences en matière de :

  • Pouvoir calorifique.
  • Volume de stockage nécessaire.
  • Coûts d’achat.
  • Coût de d’entretien.

Afin de prendre de faire un bon choix, il est donc important de comprendre un certain nombre de principes.

Ce qu’il faut savoir sur la chaudière

La quasi-totalité des chaudières à bois fonctionnent exactement comme des appareils de chauffage à énergie fossile (mazout ou à gaz). Elles sont équipées soit d’un réseau de conduit d’air soit d’un circuit d’eau permettant de distribuer l’air chaud dans toutes les pièces de la maison.

Ainsi, si vous souhaitez tirer profit des avantages d’une chaudière à bois, il est important que sa puissance soit proportionnelle au volume de votre habitation afin de compenser les déperditions de la pièce où elle est installée.

Les types de chaudières à bois et leurs particularités

Il existe trois grandes familles de chaudières à bois :

Les chaudières à bûches

On les distingue par a manière dont elles font circuler l’air dans le feu. Elles peuvent être soit à tirage naturel soit à combustion inversée.

Lorsqu’elles sont à tirage naturel, elles ont un rendement bas de 55% et ne sont vraiment efficaces que dans les habitations à aires ouvertes, car l’air chaud y circule librement d’une pièce à une autre.

Lorsqu’elles sont à combustion inversée, elles sont équipées d’un ventilateur extracteur qui aspire la fumée, ce qui garantit :

  • Une meilleure combustion
  • Une économie d’au moins 30% du bois de combustion
  • Une amélioration considérable du rendement (environ 75%).

Les chaudières à plaquettes

Les plaquettes sont des morceaux de bois pressés puis broyés sous la forme de chips. Les chaudières utilisant ce type de combustible, c’est-à-dire les chaudières à plaquettes, offrent un niveau de propreté et de confort similaire à celui des chaudières à gaz ou à mazout.

En revanche, la grande taille de leur dispositif d’installation ne leur permet pas de se prêter aux petites surfaces.

Les chaudières à granulés

Les chaudières à granulés sont considérées comme des solutions futures de consommation énergétique. Avec un rendement de 95%, voire 100 % pour les modèles à condensation, les chaudières à granulés constituent à ce jour la forme la plus aboutie de l’énergie au bois. Elles sont dotées d’un pouvoir calorifique élevé, et leur besoin en volume de stockage est faible, ce qui leur permet de s’adapter à tout type de logement.

En revanche, dans de nombreuses régions françaises, les granulés utilisés pour leur combustion est beaucoup plus coûteux que la plupart des essences de bois. En plus, leur performance énergétique en fait le modèle le plus coûteux du marché du chauffage au bois.

Comparez les performances des chaudières

Avant de passer à l’acte d’achat, prenez le soin de comparer les performances proposées par chaque modèle de chaudière à bois. Le but étant de n’en choisir que celui dont le rendement correspond à vos besoins énergétiques.

Cela étant, la puissance de la chaudière à bois que vous choisirez doit tenir compte des facteurs suivant :

  • Le volume de la maison.
  • Le degré d’isolation de la maison.
  • Le nombre d’habitant.
  • La disparité des pièces.

Posez-vous les bonnes question

Pour choisir un modèle de chaudière à bois qui vous convient le mieux, il est souhaitable de commencer par répondre aux questions suivantes :

  • Dans quelle région se trouve votre logement ?
  • Votre logement est-il bien isolé ?
  • Quel est son volume ?

La disposition des pièces favorise-t-elle une bonne circulation de l’air à travers l’ensemble du logement ?

Une fois que vous aurez répondu à ces questions, les options de choix vous seront plus évidentes et précises. Cependant, si vous avez besoin d’aide pour répondre à ces questions, n’hésitez pas à demander conseil à un distributeur local de chauffage.

Comment choisir un poêle à bois ou granules ?

Simple, pratique, économique et écologique, le poêle à granulés s’impose de nos jours comme un chauffage principal. Son achat ne doit se faire ni au hasard ni par complaisance, car l’offre est très importante et permet de répondre aux attentes d’une cible variée. Difficile donc de faire un choix sans se poser quelques questions : quelles caractéristiques techniques considérer ? Quelle marque et quel budget privilégier ? Un tour d’horizon sur les éléments importants qu’il faut avoir à l’esprit pour effectuer son choix.

La puissance de chauffe d’un poêle

C’est un élément incontournable. Il peut arriver qu’on soit tenté d’acheter un poêle à granulés plus puissant que nécessaire.

Si c’est le cas, c’est une erreur, car l’énergie la moins chère est celle que l’on ne consomme pas.

Toutefois, un poêle qui fonctionne uniquement au ralenti requiert plus d’entretien parce qu’il consomme et s’encrasse plus.

Avant de modifier le mode de chauffage, il convient à priori d’isoler totalement le logement : c’est l’investissement le plus rentable.

La puissance doit dans ce cas être relative aux besoins : éviter de la surdimensionner. Elle se mesure à partir du volume à chauffer (m3) de l’habitat.

Le rendement d’un poêle à bois

Ce critère est la relation entre l’énergie consommée et l’énergie restituée. À partir de 70 %, on considère qu’il est élevé : c’est un signe d’efficacité et d’économie. Le rendement, bien qu’important, n’est pas toujours une caractéristique à prendre en compte.

En effet, les installateurs sont capables de régler librement les poêles à granulés lors des tests en laboratoires.

Le besoin

Il est important de choisir un poêle à granulés si :

Il est destiné à être installé dans une pièce à vivre : par exemple un logement dans lequel vivent en permanence des personnes.
Il sera utilisé comme chauffage secondaire, car le chauffage principal étant un poêle à pellets par exemple.

La programmation

Ce critère est un atout indispensable d’un poêle à granulés. La programmation a pour rôle d’optimiser le fonctionnement de l’appareil et diminue la consommation de combustible. Une programmation journalière et hebdomadaire déclenche les combustibles.

La capacité du réservoir à granulés

C’est un fait réel ! Ce critère est l’un des plus importants. Le niveau d’autonomie du poêle est fonction de la capacité du réservoir. Généralement, l’intensité de recharge en granulés n’est pas la même selon qu’il s’agit d’une capacité de 14 kg ou 34 kg.

Quelle technologie privilégier ?

On retrouve plusieurs technologies de poêles à granulés :

Les poêles ventilés : ce type de poêle possède un ventilateur pour propulser la chaleur du poêle. Cela peut engendrer un léger bruit, mais la puissance de ventilation se règle très souvent. Ces poêles sont adaptés pour une implantation au coin des pièces (en face de l’espace ouvert).
Les poêles à convection naturelle : ces poêles sont constitués de ventilateurs pour diffuser la chaleur. Cela fait en sorte qu’ils sont plus silencieux et sont conçus pour des maisons compactes avec une implantation centrale.

Les poêles canalisables : ce type de poêle offre une adaptation aux aires séparées. Les poêles canalisables possèdent un ou deux ventilateurs supplémentaires, ce qui les rend un peu bruyants. Ils permettent de ventiler des gaines pour répandre de la chaleur dans toutes les pièces à chauffer

Il est important de choisir un modèle pour lequel chaque ventilateur se règle individuellement ou s’arrête automatiquement.

Prix d’un poêle à granulés : critère de choix

Ce critère est probablement l’un des plus importants. Cependant, faire quelques économies sur l’achat de départ peut s’avérer très coûteux par la suite.

Ainsi, un modèle milieu de gamme de poêle à granulés peut coûter environ 2.000 euros HT hors pose.

À l’inverse, on trouve de nombreuses marques de poêles plus bas de gamme et moins couteux. Des poêles haut de gamme (sur mesure ou made in France) sont accessibles à des prix supérieurs à 4.000 euros HT.

La marque est-elle importante ?

Il n’est vraiment pas évident de faire un choix cohérent parmi les nombreuses marques de poêles à granulés listées et une publicité omniprésente. En effet, plus de 70 marques sont recensées, mais les plus conseillées sont celles-là qui s’engagent sur une garantie supérieure électronique supérieure à deux ans.

Certaines marques sortent du lot et peuvent être les premiers choix à faire. En choisissant une marque, vous pouvez également prendre en compte les avis des clients ayant utilisé tel ou tel autre modèle.

Pellet-Chaudière : Comparatifs , guides et tests produits
Reset Password