[vc_row rehub_container= »true » stickysidebar= »true » disable_centered_container= »true » centered_container= » »][vc_column width= »3/4″ css= ».vc_custom_1520095765466{background-position: center !important;background-repeat: no-repeat !important;background-size: contain !important;} »][vc_column_text]Vous disposez d’une cheminée classique à foyer ouvert, raffinée et esthétique, mais dont le rendement trop faible ne vous satisfait plus ? Vous vous demandez comment optimiser le chauffage de votre domicile et ce, en réalisant des économies considérables ? Optez pour l’insert de cheminée. Nous vous proposons de découvrir ici son mode de fonctionnement.

Le phénomène de convection naturelle

Un insert de cheminée permet de transformer en chaleur l’air ambiant d’une pièce par un phénomène appelée convection naturelle.

En effet, l’air de la pièce pénétrant via la partie inférieure de l’appareil alimente les feux des bûches. Cette combustion produit une énergie calorifique en plus des cendres et de la fumée.

L’insert est doté d’une double paroi, de sorte que l’air absorbé et réchauffé n’entre jamais en contact avec la fumée ni avec les cendres. La fumée est ainsi extraite par le conduit de la cheminée alors que la chaleur se diffusera dans la pièce à travers une grille située dans la partie supérieure de la façade avant de l’insert (ou via les côtés, en fonction de l’appareil).

Cet air réchauffé et distribué est généralement propulsé par une turbine située dans la partie basse de l’appareil.

Double efficacité

L’efficacité de l’insert vient du fait qu’il produit de la chaleur… doublement !

En plus de se servir de l’air ambiant qu’il réchauffe et distribue, l’insert se sert aussi de la vitre de sa paroi pour produire une chaleur par rayonnement thermique.

Bien qu’inesthétique, cette vitre diffuse efficacement la chaleur et procure un confort non négligeable. Cette vitre qui ferme le foyer, est utile pour conserver la chaleur plus longtemps. Celle-ci est donc distribuée de manière équitable et continue dans toute la pièce.

Le réchauffement de la pièce est ainsi plus important même si l’on se trouve éloigné de l’âtre.

Insert à bûches ou insert à granulés ?

L’insert d’une cheminée, boîte généralement faite en fonte ou en acier, peut être alimentée avec des bûches ou des granulés.

Le fonctionnement de l’insert à bûche ne diffère nullement de celui d’une cheminée classique.

  • L’insert à bûche dispose d’une vitre qui évite la dispersion de la chaleur provenant de la combustion des bûches.
  • L’insert à granulés quant à lui est encore meilleur et produit de meilleurs résultats (jusqu’à 90% de rendement en plus). Ses atouts sont multiples : autonomie, efficacité, performance pour ne citer que cela. En plus, vous avez la possibilité de faire des économies d’énergie. Bien que basé sur le même mécanisme de chauffage que celui à bûches, l’insert à granulés se distingue par sa meilleure régulation et donc d’une optimisation de l’utilisation du combustible.

Bon à savoir …

Certains inserts de cheminée possèdent des tirettes coulissantes permettant de de contrôler l’arrivée d’air et d’un levier permettant de régler le tirage (distribution de la chaleur).

Ce levier et cette tirette servent à moduler la puissance de l’ensemble de l’appareil. Le système possède en plus un extracteur de chaleur.

L’insert ne possède pas d’avaloir, ce qui fait que la chaleur concentrée dans l’âtre est distribuée efficacement dans la pièce. Le rendement est ainsi accru.

Actuellement, en matière de chauffage, l’insert révolutionne le chauffage au bois. En effet, la cheminée a démontré ses limites.

Tout au long de son fonctionnement, l’insert de cheminée restituera à votre habitation jusqu’à 80% de la chaleur produite par la combustion du bois.

Un insert possède plusieurs fonctionnalités. Sa technologie double combustion permet de brûler les gaz perdus et ainsi optimiser la combustion, garantissant ainsi son rendement.

Installation facile

L’insert à cheminée s’installe aisément et rapidement. Il est cependant nécessaire au préalable d’avoir une cheminée, car l’insert y est tout simplement enchâssé.

La chaleur produite étant importante, il est recommandé de procéder par tubage du conduit de cheminée. En d’autres termes, il pourrait s’avérer nécessaire de doubler le conduit d’évacuation des fumées.

Son autonomie rend son installation encore plus aisée puisqu’il n’est pas nécessaire de le raccorder au circuit du chauffage central.

Toutefois, le fait qu’il s’installe facilement ne signifie nullement que vous devez le faire vous-même. Pour votre propre sécurité ainsi que celle de votre famille, il est important de faire appel à un spécialiste ou à une entreprise qualifiée.

Vous bénéficierez non seulement d’avantages tels qu’un contrat d’entretien, une garantie, mais également de crédit d’impôt.[/vc_column_text][/vc_column][vc_column width= »1/6″ offset= »vc_col-lg-offset-1 vc_hidden-sm vc_hidden-xs »][wpsm_list]

[/wpsm_list][/vc_column][/vc_row]