[vc_row rehub_container= »true » stickysidebar= »true » disable_centered_container= »true » centered_container= » »][vc_column width= »3/4″ css= ».vc_custom_1520095765466{background-position: center !important;background-repeat: no-repeat !important;background-size: contain !important;} »][vc_column_text]Malgré la déferlante d’appareils dernier cri sur le marché Français du chauffage, les technologies de chauffage au bois sont de plus en plus perfectionnées et remises au goût du jour depuis une dizaine d’années.

Par ailleurs, si la chaudière à bois est autant plébiscitée pour ses propriétés écologiques et son prix peu onéreux, son installation en revanche est une opération relativement complexe. Elle fait nécessairement appel à un professionnel surtout si on veut s’assurer de son fonctionnement économique et confortable.

De plus, sans mesure de précaution, les flammes adoucissantes de votre chaudière pourraient rapidement céder la place à un incendie dévastateur.

5 choses à savoir pour installer une chaudière à bois dans un logement résidentiel

1 – Installer votre chaudière à bois là où vous vivez

Le choix de l’emplacement de votre future chaudière à bois est sans doute la plus importante des décisions que vous aurez à prendre pour réussir votre installation. Le plus souvent, on installe un système de chauffage à bois dans la zone de l’habitation que l’on souhaite conserver la plus chaude.

Généralement, il s’agit de la partie principale qui regroupe :

  • La cuisine.
  • Le salon.
  • La salle à manger.

2 – Eviter d’installer votre chaudière à bois au sous-sol

Dans la plupart des habitations françaises, les chaudières sont installées dans le sous-sol et, la chaleur produite par combustion est répartie dans toute la maison à travers des conduits d’air.

En revanche, selon des études thermiques, le sous-sol n’est pas l’endroit idéal pour accueillir l’installation d’un système de chauffage à bois. D’après les experts, c’est un gaspillage énergétique, car l’air chauffé par la combustion n’arrive pas de manière efficace aux niveaux les plus élevés de l’habitation.

3 – S’assurer que la chaleur produite par votre chaudière correspond aux dimensions de vos pièces

Des chaudières à bûches aux poêles à granulé ou à pellets, il existe différents modèles de chaudières à bois offrant chacun un niveau spécifique de performance et d’entretien. L’architecture de votre habitation peut donc avoir des répercussions sur le type de chaudière à choisir dans un premier temps, ensuite sur son installation.

Par exemple, si votre habitation est constituée d’un ensemble de petites pièces distantes les unes des autres, une seule chaudière à bois peut s’avérer insuffisante. Voilà pourquoi il est généralement recommandé de se rendre en magasin avec les plans d’aménagement afin d’envisager efficacement les options possibles.

4 – Où installer votre cheminée ?

L’efficacité de l’installation de votre chaudière à bois est inextricablement liée à la qualité de l’installation de la cheminée.

Lorsqu’une cheminée est installée à l’extérieur d’une maison, elle a tendance à produire des courants d’air lorsque le bois n’est pas en combustion. Ce qui donne l’occasion à l’air froid et aux odeurs qu’il transporte de pénétrer dans la maison.

A contrario, lorsqu’une cheminée est installée à l’intérieur de l’enveloppe d’une maison, elle profite de la chaleur du milieu ambiant.

Il est donc recommandé de privilégier les installations intérieures pour les cheminées.

5 – Quelques mesures de précautions à prendre pour l’installation d’une chaudière à bois

Plusieurs mesures de précautions sont juridiquement et techniquement nécessaires lors de l’installation d’une chaudière. Ces mesures de précaution interviennent à trois moments à savoir :

  1. Avant l’installation

Avant de procéder à l’installation de votre chaudière à bois :

  • Faites part de votre projet à votre commune afin d’obtenir une autorisation. De plus en plus, certaines communes exigent ce permis y compris pour des travaux de rénovation.
  • Renseignez-vous auprès de votre assurance afin de savoir si votre nouvelle installation aura des répercussions sur vos primes.
  • Assurez-vous que le professionnel en charge de l’installation de votre chaudière possède une assurance responsabilité civile.
  1. Pendant l’installation

Pendant l’installation de votre chaudière à bois :

  • Assurez-vous que l’installateur de votre appareil de chauffage suit les instructions du fabricant à la lettre. S’il ne s’y conforme pas, n’hésitez pas à lui en faire la remarque, car toute déviation des directives initiales d’installation doit être soumise à l’expertise d’un inspecteur du bâtiment.
  1. Après l’installation

Après l’installation de votre chaudière à bois :

  • Appelez le service d’incendie ou de bâtiment de votre commune et faites-leur inspecter votre installation.

[/vc_column_text][/vc_column][vc_column width= »1/6″ offset= »vc_col-lg-offset-1 vc_hidden-sm vc_hidden-xs »][wpsm_list]

[/wpsm_list][/vc_column][/vc_row]